Ces créateurs parisiens qui utilisent du wax

Depuis plusieurs saisons, le wax fait sensation dans l’univers de la mode et on ne s’en lasse jamais. Effectivement, ce fut les Hollandais qui ont créé le wax : une technique qui consiste à imprimer les deux côtés d’un tissu avec de la cire. C’est aussi le résultat obtenu de cette technique : un tissu en coton imprimé de motifs et aux couleurs vives. En seulement trois ans, il est devenu très tendance et s’impose dans les tribunes des maisons de haute couture de renom ; ainsi que les étagères des grandes marques comme Zara, ASOS et Eleven Paris.

photo mode

Natacha Baco est une styliste Parisienne de 40 ans. Depuis toujours, elle avait un faible pour le wax et c’est ce type de tissu qu’elle utilise pour ses collections. Parfois, elle l’associe à d’autres matières, mais ce qui la diffère des autres, c’est surtout ses coupes ultra-féminines, ses lignes nettes et ses épaules hautes. D’un autre côté, la fondatrice de la marque Bazara’pagne, Lodia Kpodzro utilise aussi le wax dans ses création. Effectivement, c’est surtout sa passion pour ce tissu qui lui a donné l’envie de le faire découvrir aux autres. De plus, elle est la petite-fille de la première femme entrepreneure à avoir commercialisé le wax en Afrique de l’Ouest dont Nana Benz ; et c’est une évidence qu’elle l’utilise dans ses créations. Elle se démarque pour son esprit vintage, ses trenchs sexy ainsi que ses longues robes.

De leur côté, les stylistes Ladyhood qui ont été entourées de wax depuis leur enfance adoptent aussi ce genre de tissu pour réaliser ses collections. Les sœurs Laura et Sylvia Taty sont des passionnées du wax et veulent le porter avec leur propre vision de la mode. Selon Laura Taty, Ladyhood correspond à un moment dans la vie d’une femme où elle prend conscience de qui elle est dans sa féminité, de ses choix, de ses goûts et s’assume entièrement.

mode femme

photo mode femme

Natacha Baco

styliste Parisienne

Share This

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *